Fabrication française

Pourquoi surnomme-t-on Aurillac, la capitale du parapluie ? La légende veut que la Jordanne, rivière qui traverse Aurillac, charriait des paillettes d’or. Cet or était échangé contre du cuivre que rapportaient les pèlerins revenant de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ainsi naquit dès le Moyen Age à Aurillac une tradition de batteurs de cuivre, les dinandiers. A partir de ce cuivre étaient réalisées les pièces métalliques entrant dans la fabrication des parapluies : noix, coulants, aiguillettes. Les forêts cantaliennes étant riches, une industrie de mâts de parapluies et de poignées en bois pour parapluies, s’y est développée. Enfin, les paysans cantaliens qui allaient en Espagne vendre leurs chevaux, ramenaient de la toile de coton. C’est à partir de celle-ci que furent confectionnées les premières couvertures puis les toiles de parapluies. Tout était donc réuni, pour faire d’Aurillac le berceau du parapluie de fabrication française.

Aurillac le berceau du parapluie fabriqué en France - parapluies haut-de-gamme

La fabrication des parapluies origine France est depuis près de 2 siècles intimement liée à Aurillac. C'est à Alexandre Périez que l'on doit l'essor du parapluie à Aurillac dès 1846. Toute une tradition du parapluie se développe alors à Aurillac au gré des événements et des hauts et des bas de l'histoire du pays. L'entreprise Sauvagnat en marque l'apogée avec en 1970 plus de 1,5 millions de parapluies fabriqués par an. Aujourd'hui la société Piganiol continue à développer la fabrication de parapluies Origine France avec une production annuelle de 150 000 parapluies.

En savoir plus

Autour du parapluie et de la Maison Piganiol, des fabricants français de pièces détachées

Tout autour du parapluie se sont créées diverses activités directement liées au parapluie: travail des poignées, travail des pièces métalliques. Déjou-Féniès, fabricant de poignées courbées à la vapeur, Les Ateliers Mécaniques de Carbonat, qui développent une fabrication de noix et coulants pour parapluie, Combelles à Marmanhac, spécialisé dans les poignées pour parapluie, l'entreprise Bar spécialisée dans le tournage du bois,  sont autant de noms de la région intimement associés à l'histoire du parapluie à Aurillac.

En savoir plus

Le parapluie à Aurillac - Une industrie féministe avant l'heure

L'industrie du parapluie a employé de très nombreuses ouvrières à domicile. Le parapluie a ainsi largement contribué à l'essor du travail féminin, un gage de qualité pour la fabrication des parapluies. La Maison Piganiol, fabricant de parapluies à Aurillac depuis 1884, a ainsi féminisé son effectif dans sa plus grande majorité, bénéficiant de la dextérité des doigts féminins, de l'oeil aiguisé des femmes et de leur patience dans la recherche de la perfection pour chacune des finitions de parapluie.

En savoir plus